Déroulement d’un cardiogramme d’effort

L’électrocardiogramme est un test essentiel pour déterminer l’état du cœur d’une personne. Pour diverses raisons, cet examen est réalisé au cours d’une activité physique soutenue. On parle alors d’électrocardiogramme d’effort ou épreuve d’effort. Réalisé à l’hôpital, cet examen consiste à faire des exercices physiques d’intensité graduée, jusqu’à l’apparition d’une fatigue. Comment se passe un électrocardiogramme d’effort ? Pourquoi passer cet examen ?

Qu’est-ce qu’un électrocardiogramme d’effort ?

Un électrocardiogramme d’effort (épreuve d’effort) consiste à mesurer et à enregistrer l’activité électrique du cœur durant un exercice physique gradué et soutenu. Il sert principalement à analyser la réaction du cœur au cours d’activité similaire à celles que l’on peut faire dans la vie quotidienne. L’épreuve d’effort peut être prescrite pour diverses raisons :

  • Déterminer l’origine de douleurs thoraciques ;
  • Déceler un infarctus du myocarde ;
  • Suivre l’évolution d’une maladie cardiaque ;

Pour une prise en charge rapide en cas de malaise ou autre accident du même type, l’épreuve d’effort est le plus souvent réalisée en milieu hospitalier ou en clinique par un cardiologue se faisant assisté par une infirmière. La pièce où se déroule l’examen est dotée de plusieurs équipements : tapis roulant, vélo spécifique, lit de repos, matériel de réanimation.

Passer un électrocardiogramme d’effort : conseils pratiques

Si l’on vous a prescrit un électrocardiogramme d’effort, voici les conseils à appliquer pour que l’examen se fasse dans les meilleures conditions :

Avant l’électrocardiogramme d’effort :

  • Ne restez pas en jeûne, au contraire, mangez normalement en veillant cependant à ce que la dernière prise alimentaire se produise 2 heures avant le début du test ;
  • Prenez vos médicaments habituels si votre médecin ne vous dit pas le contraire ;
  • Ne fumez pas ;
  • Portez des vêtements et des chaussures confortables ;

Au cours de l’examen :

Avant de réaliser un électrocardiogramme d’effort, on mesure d’abord l’activité cardiaque au repos ainsi que la tension artérielle.

Une fois ces mesures réalisées, l’examen peut commencer. Il dure généralement entre 10 à 30 minutes :

  • Dans un premier temps, le cardiologue vous demande de marcher tranquillement sur le tapis roulant ou de pédaler sur le vélo ;
  • Afin d’augmenter l’effort fourni et le rythme cardiaque, la vitesse et l’inclinaison du tapis sont augmentées toutes les 2 à 3 minutes. Si l’examen se fait sur un vélo, c’est la résistance au pédalage qui est augmentée ;
  • En même temps, votre rythme cardiaque, l’activité électrique ainsi que votre tension artérielle sont enregistrés régulièrement ;
  • Attention, au cours de l’examen, vous devez éviter de parler. De plus, signalez toute sensation anormale immédiatement (inconfort, essoufflement, fatigue soudaine, étourdissement…) ;
  • Pour des résultats précis, le cardiologue poursuit le test jusqu’à atteindre le rythme cardiaque le plus élevé possible ;
  • Malgré tout, l’épreuve est interrompue immédiatement s’il y a anomalie du rythme cardiaque, douleur intense au niveau du cœur, épuisement ou essoufflement précoces ;
  • Si nécessaire, d’autres examens peuvent être réalisés en même temps que l’électrocardiogramme (mesure de la quantité de gaz au cours de la respiration, prélèvement sanguin pour déterminer la quantité de gaz présent dans le sang) ;

Après l’électrocardiogramme d’effort

Une fois le test réalisé, on vous demandera de marcher ou de pédaler au rythme qui vous convient durant quelques minutes. Cela vous aidera à récupérer plus facilement. Le cardiologue ne cesse néanmoins pas de mesurer votre rythme cardiaque, votre tension artérielle et l’activité électrique de votre cœur au cours de cette période de récupération.

Les résultats de l’examen sont envoyés au médecin qui a prescrit l’électrocardiogramme d’effort.