Calcul de la fréquence cardiaque

Déterminer la fréquence cardiaque à partir d’un tracé d’ECG est particulièrement important en matière de diagnostic. Cela va principalement servir à déceler l’existence d’un trouble cardiaque (tachycardie ou bradycardie) et la gravité de ce dernier.

Il existe plusieurs méthodes pour calculer la fréquence cardiaque à partir d’un tracé d’ECG. Mais avant de les découvrir, quelques mots sur le papier à tracé.

Papier à tracé d’ECG : ce qu’il faut savoir

Un papier à tracé d’ECG est tout simplement du papier comportant une grille millimétrique. Chaque petit carré à un millimètre de côté. Tous les 5 millimètres, le trait devient foncé formant ainsi un plus grand carré de 5 millimètres de côté.

Un papier à tracé d’ECG se lit sur 2 axes. L’axe horizontal permet d’évaluer la fréquence cardiaque : chaque petit carré équivaut à 0,04 seconde, ce qui fait 0,2 seconde par grand carré et 1 seconde par 5 grands carrés. L’axe vertical informe sur l’amplitude des ondes, un petit carré correspondant à 1mVolt.

Les différentes méthodes de calcul

Les méthodes pour calculer la fréquence cardiaque sur un tracé d’ECG sont nombreuses. Ci-dessous, 3 des plus utilisées.

La méthode des 300

Cette méthode a l’avantage d’être rapide, c’est pourquoi, elle est la plus utilisée. Malgré tout, elle est peu précise et nécessite un tracé régulier. Basée sur l’utilisation d’une série de chiffres (300, 150, 100, 75, 60, 50, 43, 38, 33, 30) placé sur chaque ligne foncée (chaque côté d’un grand carré), la méthode des 300 offre la possibilité de déduire la fréquence cardiaque à partir de l’intervalle entre 2 ondes.

Ainsi, si par exemple l’intervalle RR coïncide avec un grand carré, la fréquence sera de 300 bpm. Si l’intervalle SS correspond à 4 carrés, la fréquence sera de 75 bpm. Pour appliquer cette méthode, il suffit de suivre quelques étapes :

  • Choisir une onde R ou S placée sur le trait d’un grand carré (ou non) ;
  • Compter le nombre grands carrés qui sépare la prochaine onde R ou S du point de départ (intervalle RR ou intervalle SS) ;
  • Prendre comme référence la série de chiffre correspondant à chaque trait foncé pour déterminer la fréquence cardiaque approximative ;

Méthode des 6 secondes

Cette méthode a l’avantage d’être applicable à tout type de tracé (régulier ou irrégulier) et de permettre une estimation plus précise de la fréquence cardiaque. Elle est basée sur le comptage du nombre de complexe dans l’équivalent de 6 secondes sur tracé, soit 30 grands carrés. On multiplie par la suite le nombre obtenu par 10 pour déterminer la fréquence cardiaque.

Pour utiliser cette méthode, il faut procéder par étape :

  • Trouver un complexe QRS complet à proximité d’un tracé foncé ;
  • Marquer le trait foncé précédent le complexe QRS ;
  • Compter 30 grands carrés à partir du tracé marqué et faire une seconde marque ;
  • Compter le nombre de complexe QRS dans l’intervalle défini ;
  • Multiplier le nombre obtenu par 10 ;
  • Le résultat correspond à la valeur de la fréquence cardiaque ;

Règle à ECG

Car elle se base sur l’utilisation d’une règle à ECG, cette méthode est très précise :

  • On commence d’abord par aligner la flèche de la règle sur un complexe QRS complet ;
  • Après, compter 2 intervalles RR ou SS ;
  • Vérifier la graduation de la règle correspondant à l’onde R ou S, la valeur correspond à la fréquence cardiaque ;